Les oiseaux du domaine « volet 1 »

Dans cet article du mois de juin, nous souhaitons vous parler des oiseaux qu’on peut retrouver sur le domaine. Et oui, après plus d’une année sur le terrain, nous avons pu observer de nombreuses espèces d’oiseaux et entendu des chants divers et variés. Nous ne sommes pas experts sur le sujet mais nous avons pu constater la richesse de la biodiversité du site. Les refuges qu’offre notre falaise, le verger, la forêt et les points d’eaux profitent à de nombreuses espèces. Vous découvrirez ici quelques unes d’entre elles.

Hibou grand-duc 

On commence par la mascotte du site, le hibou grand-duc !🦉

Nous avons la chance d’avoir un représentant de l’espèce qui niche dans la falaise. Il faut savoir que le hibou grand-duc est considéré comme le plus grand rapace nocturne du monde, il peut mesurer jusqu’à 1,90 mètres d’envergure. Très silencieux en vol, son cri peut être entendu jusqu’à 1km à la ronde… Alors autant vous dire qu’on l’entend très bien tous les soirs ! 🎶

On le reconnait grâce à ses grandes aigrettes de chaque côté du visage. Il se nourrit de petits rongeurs, de poissons, d’insectes, de lapins, de fouines, hérissons (c’est sûrement pour cette raison qu’on en a pas dans le potager 🦔 🙁) et même de petites chouettes, notamment les chouettes effraies !

Aurélien a eu la chance de le voir quand il sortait du garage. 😌

Rougegorge familier 

C’est un petit oiseau qu’on reconnait facilement avec son petit ventre rouge orangé, sa carrure rondelette et ses ailes courtes. Si à nos yeux il parait si mignon, il est avant tout très territorial et se montre agressif quand son territoire est menacé par un rival. Sa belle toison rouge a pour but d’impressionner ses rivaux ! Il se nourrit d’insectes, de petits escargots, de fruits et de graines. 

Pourquoi « familier » ? Durant l’hiver par exemple nous en avions un qui nous suivait partout dans le potager, nous l’avons surnommé « Dodu », tellement il était enveloppé. Il nous suivait non pas pour nos beaux yeux, mais plutôt pour bénéficier des petites proies que nous dénichions en retournant la terre 👩🏼‍🌾

Mésange charbonnière 

C’est un oiseau forestier qui vit en couple et défend son domaine durant l’été, contrairement à l’hiver où elles s’allient à ses congénères et d’autres oiseaux pour trouver plus facilement de la nourriture. C’est la femelle qui fabrique le nid et le mâle qui défend le territoire. Comme le rougegorge, son alimentation est essentiellement insectivore l’été, puis composée de graines et fruits l’hiver, voire même de la viande.  

Nous en avons beaucoup sur le domaine avec la forêt, elles sont d’ailleurs très curieuses et n’ont pas peur de s’approcher de nous 👀

Pour le moment la mésange n’est pas menacée dans notre région. 

Bergeronnette grise

Avec sa silhouette élégante et raffinée, la bergeronnette est un petit oiseau qu’on reconnait facilement car il agite régulièrement et verticalement sa longue queue. 

C’est un oiseau qui reste beaucoup au sol, c’est pourquoi il aime les endroits dégagés. Son alimentation est essentiellement à base d’insectes qu’elle peut capturer en plein vol. Elle peut aussi se nourrir de restes et de déchets. 

Elle aime vivre en groupe et est donc très sociable avec ses congénères 🎉

Elle s’adapte très facilement à son environnement et n’est donc pas menacée. 

Epervier d’Europe 

Sa taille est similaire à celle du pigeon, il aime vivre en milieu boisé et nicher dans des arbres qui ont entre 20 et 50 ans. C’est un prédateur qui chasse en volant bas et en se cachant de ses proies à l’aide des habitations,  haies ou buissons, cela lui permet de mener des attaques fulgurantes. Très patient, il n’hésite pas à traquer longtemps sa proie, avant de parfois abandonner. Il aime chasser en faisant des piquées à grande vitesse, c’est d’ailleurs comme ça que nous en avons vu un, c’est impressionnant comme il va vite ! 

L’été il se nourrit essentiellement de petits oiseaux (moineaux, mésanges, pinsons…) et l’hiver, il varie son alimentation aves des rongeurs. La femelle étant plus grosse, elle peut chasser des proies plus importantes comme le pigeon ramier. Pas étonnant qu’il se plaise beaucoup chez nous étant donné la quantité de petits oiseaux que nous avons ! 

Dans les années 50-60 l’épervier a connu une période difficile avec l’intégration de nombreux pesticides dans les cultures, mais désormais interdits, il a pu repeupler nos régions et est maintenant classé en « préoccupation mineure » ⚠️

Merle noir

Espèce commune, il apprécie les espaces forestiers mais peut aussi vivre en milieu urbain. Il s’alimente essentiellement au sol et raffole des vers de terre, avec son bec il fouille le sol et soulève les feuilles mortes pour se nourrir. Au printemps et en été, il aime se nourrir également de fruits, nous en sommes témoins, ils aiment beaucoup les cerises de notre verger ! 🍒

Solitaire il ne forme pas de groupe organisé avec ses congénères. Il aime le soleil et n’hésite pas à se coucher au sol en gonflant son plumage et en ouvrant son bec pour laisser les rayons du soleil réchauffer sa peau. 

Il vit en couple mais les infidélités sont élevées. Il fabrique son nid avec toutes sortes de matériaux qu’il peut trouver dans son environnement. Il n’est pas menacé. 

Pigeon ramier

C’est un grand pigeon qu’on reconnait grâce à sa marque blanche autour du cou. Il aime les milieux arborés. 

Il est chassé par l’homme car sa grosse taille et son abondance en fait un gibier de choix. 

Nous avons pu constater que c’est un oiseau très bruyant : d’une part, son chant est très audible, surtout pendant la période de reproduction et d’autre part en volant avec ses ailes puissantes. On se demande avec Aurélien comment l’espèce perdure car ils font souvent tomber leurs oeufs du nid !🐦

Son alimentation est essentiellement végétale (feuilles, graines, fruits…).. Parfois il diversifie ses habitudes avec des larves, et autres invertébrés. 

Il n’est pas menacé dans nos régions. 

Pinson des arbres

Il aime les milieux arborés mais s’adapte très facilement à tout type de terrain. En cas de danger, il se réfugie dans les haies et bosquets proches. C’est un oiseau plutôt grégaire (il aime vivre en bande avec d’autres petits oiseaux). Il vit dans les arbres et chasse au sol en sautillant. 

C’est un grand migrateur capable de voler sur de longues distances. Omnivore il est plutôt insectivore à la belle saison, il se nourrit également de graines, de bourgeons et de fleurs qui lui procurent l’énergie nécessaire durant les migrations 🌼

C’est la femelle qui fabrique le nid dans des branches fourchues, car le mâle est chargé de protéger le territoire de son chant. 

Cette espèce n’est pas menacée. 

Voilà, on espère que ce petit article vous a plus, nous projetons d’en faire un deuxième sur les oiseaux du domaine car il y en a tellement que nous n’avons pas pu tous les mettre !🤦🏼‍♀️

On finira par deux petites anecdotes souvent méconnues : le chant des oiseaux parait si doux à nos oreilles, mais en réalité ils chantent lorsqu’ils sont en période de reproduction pour attirer les femelles, ou lorsqu’ils s’affrontent pour signaler ou défendre leur territoire. Donc en gros le chant des oiseaux, c’est souvent des embrouilles ⚡️🗣

Et enfin, il faut savoir que les oiseaux sont de vrais petits voleurs entre eux, notamment quand il s’agit de fabriquer leur nid, ils n’hésitent pas à aller piquer les brindilles, touffes de poils dans le nid du voisin pour compléter le leur. 🙊

Sources

https://www.geo.fr/environnement

https://www.oiseaux.net/

LPO

Comments

  • Odile Graf

    Merci pour cet article très intéressant, cela me permet d’en savoir plus sur les espèces que j’ai déjà croisées !
    Hâte de connaître le volet 2 😉

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *